lun. Sep 26th, 2022

L’ex-PDG, Didier Lombard et son ancien numéro 2 sont jugés devant la Cour d’appel de Paris ce mercredi. Ils avaient été condamnés en première instance, il y a plus de deux ans, pour harcèlement moral après une vague de suicides de salariés entre 2007 et 2010.

Béatrice Pannier a 59 ans dont quarante passées chez France Télécom. Alors que le procès en appel d’anciens dirigeants de l’entreprise s’ouvre mercredi 11 mai à Paris, cette téléconseillère de Caen, désormais en pré-retraite, n’a pas oublié la période la plus douloureuse de sa carrière, entre 2007-2010. France Télécom, entreprise de service public, devenait Orange, société privée côtée en bourse. À l’époque, selon les juges de première instance, la direction a créé un climat anxiogène dans le but d’inciter un maximum de salariés à quitter l’entreprise.

Au total, 69 suicides ont été recensés entre 2007 et 2011 par l’Observatoire du stress et des mobilités forcées mis en place dans l’entreprise avec les syndicats. Au procès, les cas de 39 salariés ont été retenus : dix-neuf se sont donné la mort, douze ont tenté de se suicider et huit ont souffert de dépression ou été mis en arrêt de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.